L’Age de Glace 4 : la Dérive des Continents

L’Age de Glace 4 : La Dérive des Continents (Ice Age : Continental drift)

Sortie en salles le 27 Juin. 

La bande annonce VOST :

 

AVIS (TOUT FRAIS)

Même si ces héros sont un tantinet givrés, l’Age de Glace 4 sent le réchauffé ! Ceci dit, les surgelés ne sont pas mauvais pour la santé et c’est dans les vieux pots qu’on cuisine le mieux…

 Dans l’Age de glace 4 ,  on retrouve les anciens …

Le saviez-vous ? Scrat a sa statue au musée Grévin.

D’un côté, on a le plaisir de retrouver les personnages de la saga, Scrat en tête. Scrat ou plutôt the Scratist, le petit écureuil qui provoque des catastrophes planétaires par l’effet papillon. Cette fois-ci, dans le prologue très « cartoonesque », il est à l’origine d’un choc qui  fait se déplacer les plaques tectoniques, causant la dérive des continents. Tout ça pour une noisette. On le retrouvera pendant tout le film et  il vivra un grand moment vers la fin (mais chut je ne vous en dis pas plus !). Il est « dingo », pas raisonnable, tout ce qu’il veut, c’est sa noisette (ou un gland).

Scrat est d’ailleurs le personnage qui a été choisi pour la campagne publicitaire Peugeot répartie sur  40 pays. Scrat cherche à récupérer un gland dans une voiture. Des spots publicitaires pleins d’humour et mettant bien en valeur les voitures, leur intérieur et ses fonctionnalités.

Les autres personnages se préoccupent de leur famille, d’amour, ou au moins de survivre. On revoit donc Manny le mammouth, sa femme Ellie, sa fille Pêche, qui est devenue une ado intrépide – mais pas trop quand même, Diego le tigre- qui est aussi gentil qu’un chaton- et Sid le paresseux, Crash et Eddie…

Cette fois, Sid est à l’honneur car sa famille – qui l’avait abandonné- le retrouve. Mais les membres de sa famille disparaissent aussitôt, lui abandonnant (volontairement) « Mémé ».

Et on découvre de nouveaux personnages …

Passons sur le reste de la  famille de Sid : la grand-mère grincheuse de Sid est la trouvaille du film. Plus myope qu’une taupe, édentée, étourdie et têtue, Mémé est une source d’amusements inépuisables. Sans parler du running gag:  sa recherche de « Pupuce ». Ce personnage a les meilleures répliques du film (Scrat étant hors compétition puisqu’il ne parle pas).

Il y a d’autres nouveaux personnages, notamment Shira la tigresse, les pirates et leur capitaine Gutt, et les Hyrax (des hamsters qui se transforment en Braveheart miniatures )… Mais avec des impressions de déjà vu  pour certains.

Techniquement, le film tient la route …

Visuellement, c’est superbe, comme Happy feet, on voit la glace se fissurer (ici encore, impression de déjà vu). L’animation est efficace. Rien à redire.
La 3D est un gadget, mais cette fois, j’ai tenté des expériences, comme enlever mes lunettes (pour vois si les couleurs sont plus vives), les mettre à l’envers (la perspective est inversée).
Restez à la fin : le générique est un grand moment d’animation, mais la chanson « We Are family » m’a moins plu que celle de dinosaures dans le numéro 3.

Mais l’histoire ne m’a pas fait fondre, comme un iceberg au soleil…

Le scénario est simple :  élément perturbateur (la tectonique des plaques), séparation de personnages, rencontre des pirates pour certains,  bagarre, survie, tentative pour rentrer chez soi… Et une rencontre amoureuse pour un personnage.
Des thèmes déjà exploités dans d’autres dessins animés. Pourquoi pas, mais il n’y a pas la profondeur de certains dialogues des Pixar, ou même de la saga Happy feet, ou les allusions farfelues et so british des Pirates du studio Aardvark. On est plus du côté  de Madagascar 3  (en moins délirant) que d’un Pixar.
Ou alors je n’ai vu que la pointe de l’iceberg … Voilà ce que j’ai retenu des dialogues : «  Je suis pas gros. C’est mon pelage qui est bouffant.  » « Tu ne me fais pas peur, Mère Nature ! » et « Pupuce, Pupuce ! ».  Le film ne nous fait pas toutefois sombrer dans l’ennui avec une accumulation de péripéties.
Cependant, j’ai moins accroché que dans les précédents épisodes.

Vous l’aurez compris, je ne suis pas totalement convaincue par ce quatrième opus pour cette série.
Ce qui ne veut pas dire que je n’ai pas apprécié certains gags,  et en particulier ce qui arrive à Scrat à la fin… Cette suite de suite de suite remplit sa mission –  nous faire sourire ou rire, mais par moments seulement
.


Bonus  

* Le site officiel

*Extraits vidéo :
La Danse de Sid 

 

 

Le Monstre des Mers

* Le jeu  L’Age de Glace

Voici  le jeu gratuit « L’Age de Glace : Le Village » à l’occasion de la sortie de L’Age de Glace 4.
Ce jeu est disponible  gratuitement sur iPhone & iPad ici : http://bit.ly/I67uIO
et sur Smartphones et tablettes Android ici  : http://bit.ly/KCykM6

 

 

13 thoughts on “L’Age de Glace 4 : la Dérive des Continents

  1. Hélas franchement déçu pour ce dernier opus des aventures de Sid et Many. De l’humour certes, mais pas à revendre. De plus, vraiment pas aimé la chanson pirate au beau milieu du film. Pourquoi ?
    Un bon divertissement en somme, avec quelques scènes amusantes, mais pas de quoi nous froisser les zygomatiques.

  2. Hélas franchement déçu pour ce dernier opus des aventures de Sid et Many. De l’humour certes, mais pas à revendre. De plus, vraiment pas aimé la chanson pirate au beau milieu du film. Pourquoi ?
    Un bon divertissement en somme, avec quelques scènes amusantes, mais pas de quoi nous froisser les zygomatiques.

  3. bonjour,
    je suis entierement d’accord avec ta critique. il y a du bon et du mauvais comme tu l’a si bien souligné mais malheureusement le coté dramatique de l’histoire l’emporte sur le coté aventure. il faut dire que j’ai énormément aimé le 3e. les espiegleries de crash et eddi bien mis en avant dans le 3 et qui plus est appuyé par la personnalité drole et décalé de buck ont fait je trouve 80% du travail. dommage qu’on n’ai pas retrouvé cet esprit dans le 4. heureusement scratch toujours aussi hilarant. Et la rencontre de sid avec les petits rongeurs, pas mal non plus. sinon pour le reste… sans plus.

    bonne journée à tous.

    jerome

  4. bonjour,
    je suis entierement d’accord avec ta critique. il y a du bon et du mauvais comme tu l’a si bien souligné mais malheureusement le coté dramatique de l’histoire l’emporte sur le coté aventure. il faut dire que j’ai énormément aimé le 3e. les espiegleries de crash et eddi bien mis en avant dans le 3 et qui plus est appuyé par la personnalité drole et décalé de buck ont fait je trouve 80% du travail. dommage qu’on n’ai pas retrouvé cet esprit dans le 4. heureusement scratch toujours aussi hilarant. Et la rencontre de sid avec les petits rongeurs, pas mal non plus. sinon pour le reste… sans plus.

    bonne journée à tous.

    jerome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *