Champs-Elysées Festival : Hommage à Harvey Weinstein – Avant-première The Sapphires

English: Harvey Weinstein at the 2011 Time 100...

Harvey Weinstein. (Crédits: Wikipedia)


Hommage au producteur Harvey Weinstein

J’ai eu la chance d’assister hier soir à l’hommage au producteur et distributeur Harvey Weinstein, au Gaumont Marignan, dans le cadre du Champs-Elysées Film Festival.
Pour cette soirée, le co-fondateur de la société Miramax a choisi de présenter The Sapphires, l’une de ses dernières acquisitions.

Une belle soirée qui a commencé avec une petite heure de retard. Le suspens était donc à son comble. HW viendrait-il ou ne viendrait-il pas ?

La soirée a commencé avec l’arrivée de Sophie Dulac, qui fut très drôle. Les discours des présidents du Champs-Elysées Film Festival, Lambert Wilson et de Michael Madsen furent brefs.

En somme, on a eu droit à des discours pas ennuyeux pour un sou, voire amusants en comparaison des festivals classiques. Une chose rare !

La traduction était très bien, grâce à la personnalité de la traductrice ( par contre, elle a légérement édulcoré l’humour de Lambert Wilson et de Weinstein.)

Dans la salle, il y avait du beau monde : Thierry Frémaux, par exemple. J’ai aperçu Jimmy Jean-Louis de la série Heroes

Passons au film  »The Sapphires » : un vrai petit bijou !

Avant-première de The Sapphires

Voici les informations sur le film :
Durée : 1h 43
Réalisateur Wayne Blair

Avec Deborah Mailman, Jessica Mauboy, Shari Sebbens, Chris O’Dowd

Ce film du réalisateur australien Wayne Blair a été présenté en séance spéciale hors compétition au dernier Festival de Cannes. Il est inspiré de l’histoire vraie de quatre chanteuses arborigènes découvertes par un musicien irlandais au caractère bien trempé. Il leur organise une tournée dans les zones dangereuses, en pleine guerre du Vietnam. Elles chantent pour les marines, déchaînent les foules, esquivent les balles et tombent amoureuses…
Le film sortira en France au quatrième semestre 2012.

(source : site officiel du festival)

Critique  : « The Sapphires » est un petit bijou.

J’ai beaucoup pensé à « La Couleur des Sentiments« . Peut-être pour la reconstitution d’une époque, peut-être pour ses thèmes…

Les deux films regorgent de bons sentiments, portent une réflexion sur la tolérance et la couleur de peau, ainsi que sur l’émancipation de la femme.

Mais contrairement à « La Couleur de Sentiments« , le film est inspiré de faits réels. On est en présence ici d’un film musical ( superbe BO soul, mais pas que), et les hommes ne sont pas oubliés.

L’une des stars du film est d’ailleurs un homme, Dave le manager loser/alcoolique interprété par un Chris O’Dowd (« Bridesmaids ») en grande forme, émouvant ou drôle.

Ce film est un « feel-good movie » qui a certainement détonné au festival de Cannes. Harvey Weinstein a eu du nez en le choisissant, « The Sapphires » possède tous les ingrédients d’un film à succès.

Un conseil : ne regardez pas la bande annonce anglo-saxonne. Je trouve qu’elle divulgue trop d’éléments du film !

[Edit 08/06/2012] Ajout du lien vers mon billet présentant le Champs-Elysées festival.

Champs-Elysées Festival : Hommage à Harvey Weinstein – Avant-première The Sapphires

English: Harvey Weinstein at the 2011 Time 100...

Harvey Weinstein. (Crédits: Wikipedia)


Hommage au producteur Harvey Weinstein

J’ai eu la chance d’assister hier soir à l’hommage au producteur et distributeur Harvey Weinstein, au Gaumont Marignan, dans le cadre du Champs-Elysées Film Festival.
Pour cette soirée, le co-fondateur de la société Miramax a choisi de présenter The Sapphires, l’une de ses dernières acquisitions.

Une belle soirée qui a commencé avec une petite heure de retard. Le suspens était donc à son comble. HW viendrait-il ou ne viendrait-il pas ?

La soirée a commencé avec l’arrivée de Sophie Dulac, qui fut très drôle. Les discours des présidents du Champs-Elysées Film Festival, Lambert Wilson et de Michael Madsen furent brefs.

En somme, on a eu droit à des discours pas ennuyeux pour un sou, voire amusants en comparaison des festivals classiques. Une chose rare !

La traduction était très bien, grâce à la personnalité de la traductrice ( par contre, elle a légérement édulcoré l’humour de Lambert Wilson et de Weinstein.)

Dans la salle, il y avait du beau monde : Thierry Frémaux, par exemple. J’ai aperçu Jimmy Jean-Louis de la série Heroes

Passons au film  »The Sapphires » : un vrai petit bijou !

3 commentaires en réponse à Champs-Elysées Festival : Hommage à Harvey Weinstein – Avant-première The Sapphires

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>