[Avis] Prometheus de Ridley Scott

Avis sur le prometteur “Prometheus” qui devait revenir sur les origines de la saga Alien…

Poster de Prometheus (c) 20th Century Fox

 

Synopsis

“Un groupe d’explorateurs découvre un indice sur les origines de l’humanité sur Terre. Ils entreprennent alors un voyage exaltant à bord du vaisseau spatial Prometheus, vers les sombres confins de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend.”

Crédit photo : Twentieth Century Fox 2012

Avis

Ce qui est formidable avec ce retour à la science fiction de Ridley Scott, c’est que “Prometheus” mêle à la fois grand spectacle et interrogations philosophiques. D’où venons-nous ? D’où vient la vie sur Terre ?
Autre aspect marquant de ce film ultra référencé : on peut l’interpréter de plusieurs façons. Chacun, en fonction de son expérience, y trouvera un intérêt.

Du grand spectacle

Ridley Scott reprend l’esthétique de Giger, le créateur des Aliens. Il magnifie chaque plan comme il l’avait déjà fait pour Blade Runner, par exemple. Ici, il rajoute des images de la nature sur Terre ce qui est surprenant. (Aparté : c’est toujours un plaisir de voir des paysages de l’Ile de Skye,et quand c’est en 3D, c’est encore plus beau).
Pour ces scènes du début, la 3D est vraiment formidable, on en prend plein les yeux. Ensuite la 3D semble moins nécessaire, dans le huis clos du vaisseau. Voire carrément inutile à la fin. Les plans sont travaillés, et magnifiques (même les plus gores). Quant aux créatures monstrueuses, elles sont très bien faites. Mention spéciale à “notre”créateur, un géant musclé et marmoréen digne d’une statue grecque… Rien à redire : c’est du beau travail.
On en peut pas en dire autant du scénario de Jon Spaiths et Damon Lindelof qui a certainement été remanié maintes fois.

[Attention au spoiler] Ainsi, je n’ai pas compris pourquoi les scientifiques se perdaient dans la grotte, alors qu’ils avaient des sondes qui permettaient une topographie du lieu et qu’ils peuvent communiquer avec le vaisseau !?
Et quel est l’intérêt de ressusciter un personnage, sauf pour tuer d’autres membres de l’équipage et créer un rebondissement supplémentaire ? Cependant, toi, spectateur et lecteur, tu pourras peut-être me fournir une explication ?

Twentieth Century Fox 2012

Un casting prometteur

Ridley Scott a réuni Noomi Rapace , Michael Fassbender , Charlize Theron, Idris Elba,Guy Pearce (méconnaissable). Pas mal.

Force est de reconnaître que Noomi Rapace (Elisabeth Shaw) a le rôle le plus intéressant, et qu’elle fait des merveilles. Avec son physique particulier, on ne s’étonne pas de la voir évoluer du statut de scientifique croyante et amoureuse à celui de guerrière au formidable instint de survie loué par David.Shaw est aussi forte et attachante que Ripley.

David, le robot qui se retrouve ostracisé par le reste de l’équipage qu’il jalouse. David le “sans âme”, blessé par son créateur, en compétition pour son affection avec le personnage de Charlize Theron. Michael Fassbender a été bien casté : jeu froid, plastique robotique à ce personnage qu’on peut apprécier et détester, essentiel à l’intrigue.

Le personnage de Wickers (interprété par Charlize Theron) sort également du lot, mais il est moins développé que celui d’Elisabeth ou David.
Les autres membres de l’équipage sont des personnages plus classiques (même si le géologue est “punk”). Ils ont des rôles plus fonctionnels, et leur psychologie est moins développée. Même leur mort est relativement “typique” des films de science-fiction. D’ailleurs, Prometheus est bourré de références.

Un film hyper référencé …

Twentieth Century Fox 2012

On retrouve des références directes ou indirectes à des classique de la SF par exemple, on trouve un personnage de répliquant androïde qui veut être humain et chercher à nuire aux hommes (Hal de 2001, Odyssée de l’Espace, Batty …).

Enfin, plus surprenantes, David le robot est un cinéphile qui fait des références à Lawrence D’Arabie, film fleuve de David Lean. Comme son créateur Weyland (voir cette featurette montrant le jeune Weyland mentionnant le film de David Lean et le mythe du Titan Prométhée !).La cinéphilie comme lien de filiation ?

La filiation et la transmission sont deux thèmes récurrents chez Ridley Scott ; Elisabeth Shaw, traumatisée par la mort de son père, a hérité de sa foi : “I choose to believe”. David, comme le réplicant Batty, cherche la reconnaissance de son père et finit par tuer son créateur (pas de façon directe cependant). Le personnage très froid -on lui demande d’ailleurs si elle est un robot !- de Charlize Theron cherche aussi l’approbation d’un père qui lui refuse son affection … la rendant quasi inhumaine.

Twentieth Century Fox 2012

Enfin, s’il ne faut retenir qu’une référence, ce sera celle-ci, évidente, écrasante : la saga Alien.

On nous avait bien fait comprendre lors de la conférence de presse que Prometheus serait un prequel d’Alien, le huitième passager.

Alors qu’on pourrait tout à fait voir le film sans attendre l’Alien, Ridley Scott avait annoncé qu’on le verrait, ce Xénomorphe !

J’ai fait comme si je n’avais pas entendu parler de la possibilité d’un prequel. Et je pense que j’ai bien fait… En effet, on aurait pu supprimer les huit dernières minutes [spoiler : la naissance de l’Alien ] car je pense que le film se suffit à lui-même. Finalement je me demande si le premier Alien pourrait naître ainsi … Scott a certainement hésité entre plusieurs directions pour son film. Et cela se sent dans la fin du film.

Rappelons qu’il existe des director’s cut pour Alien et Blade Runner.
Alors, à quand la director’s cut ou une suite de Prometheus ? Histoire de lier Alien, le huitième passager, à la fin de Prometheus ?

En conclusion : Ridley Scott reste un maître de la science fiction, même s’il ne fait pas aussi fort que pour Alien ou Blade Runner.Je me trompe peut-être, le temps fera son œuvre. Un film à ne pas manquer, avec une belle photographie, des scènes fortement horrifiques et anxiogènes, qui donne envie de le revoir, et de regarder à nouveau la saga Alien. Prometheus est une réussite dans son genre – mais ce n’est peut-être pas le chef d’oeuvre attendu par les fans de la première heure.

 

Fiche du film Prometheus

Production : Brandywine productions, Dune entertainment, Scott Free Productions
Distribution : 20th Century Fox France
Réalisation : Ridley Scott
Scénario : Jon Spaiths, Damon Lindelof
Montage : Pietro Scalia
Photo : Dariusz Wolski
Décors : Arthur Max
Musique : Marc Streutenfeld
Costumes : Janty Yates
Durée : 124 mn

Avec : Noomi Rapace ,Michael Fassbender ,Charlize Theron, Idris Elba,Guy Pearce , Kate Dickie, Sean Harris,Rafe Spall…

 

Pour aller plus loin

4 commentaires sur “[Avis] Prometheus de Ridley Scott

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *