[DVD] What I am de Michael Pavone

20120208-125901.jpgFiche film 

What I Am

Réalisé par : Michael Pavone
Année : 2011
Pays : Etats-Unis
Genre : Comédie dramatique
Titre original : That’s What I Am
Acteurs : Ed Harris Chase Ellison Molly Parker

Distribué par Zylo –  sortie du  DVD le 16 février.
Cette critique est publiée à la fois sur ce blog et  la fiche Cinetrafic du film.
– Découvrez aussi bien d’autres films sur Cinetrafic dans des catégories telles que celle dédiée au Film fantastique ainsi qu’au Film de guerre.
via allocine.fr

Avis

What I am est d’abord un film sur la tolérance, assez didactique et « pédagogique » . On sent dans le film une réflexion sur les rumeurs, les préjugés.  C’est  un peu appuyé, mais le message est tellement positif que la « leçon de morale » passe en douceur.

C’est aussi un film sur la fin de l’enfance et le début de l’adolescence ( le premier amour d’un garçon de 12 ans). Un peu de Stand by me,  un peu de My Girl…   Pas forcément ma  tasse de thé mais le jeune acteur est tellement mignon et timide que l’on revit un peu avec lui ses émotions d’ado.

Le plus de  What I am  à mon avis est la reconstitution minutieuse des sixties, une période faste dans l’histoire américaine.  Le film possède  donc un côté  « vintage »  très séduisant. Je ne sais pas pourquoi mais cela m’a rappelé la série  Les années coup de coeur  avec Fred Savage.Voire Happy Days.

Ed  Harris est très bien en professeur accusé d’être homosexuel par Randy  Orton, la star du  WWE … Mais quand  on voit la fin du film, on se dit que sa réaction- à savoir taire son orientation sexuelle – est louable, mais tout de même peu probable.

Les jeunes acteurs sont tous bien « castés » et très naturels. Rien à redire sur l’interprétation. J’ai juste trouvé l’histoire un peu formatée.

La fin est d’ailleurs amusante :  on peut lire dans le générique  l’avenir des jeunes ados, une sorte de rubrique  « Que sont-il devenus ? » . Là encore, pas de surprise, que du politiquement correct :  les gentils ont réussi, les méchants seront bien punis.

En conclusion, un petit film bien sympathique, rempli de nostalgie et de bons sentiments : cela fait du bien de temps en temps de voir ce genre de  « feel good  movies » !

Randy Orton via randyortonetmikemizanin.skyrock.com

Les bonus :

bêtisier – Sur le tournage avec la superstar de la WWE Randy Orton-Leur premier baiser : un conte de fées-la première lors du festival ( de Santa Barbara)- « Inside  Out »- Galerie de photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *