Go Go Tales – Abel Ferrara (2007)

L'affiche de Go Go Tales

Go Go Tales

Réalisé par Abel Ferrara
Avec Willem Dafoe, Bob Hoskins, Matthew Modine, Asia Argento, Lou Doillon

2007 – Scénario par Abel Ferrara


Synopsis

Le Paradise est un cabaret chic de gogo danseuses situé dans le sud de Manhattan. Une usine à rêves dirigée par Ray Ruby, impresario éminemment charismatique, assisté par ses vieux compères et une bande de personnages pittoresques. Malheureusement, tout ne va pas pour le mieux au Paradise : les danseuses menacent Ray d’une grève, qui doit également affronter la colère de la propriétaire des lieux bien décidée à les expulser. Ray tente sa chance à la loterie…

Avis

Atypique, clipesque mais décousu. Un OVNI dans la carrière du réalisateur, filmé avec peu de moyens (ou du moins, on le dirait).
J’ai lu à plusieurs reprises que ce film de 2007 * sortant pour la première fois sur nos écrans cette année ** était un film  »foutoir ». C’est vrai que le film est un joyeux bordel (au sens chaotique du terme). Mais bien attachant. Ou  »attachiant’, c’est selon.

En tout cas, on risque de perdre le fil de ces petites saynètes. Lou Doillon fait un cameo en stripteaseuse, mais c’est Asia Argento qui nous « fait le show ». Elle est impayable en gogo danseuse à gros chien (chien à qui elle roule une pelle pendant le spectacle). Chacune de ses apparitions est un moment d’anthologie. Difficile pour les autres acteurs de battre ce personnage haut en couleur.

D’ailleurs chaque acteur, comme une stripteaseuse, a droit à son numéro dans le film : coup de gueule, pétage de plombs, histoire drôle incluant Hillary Clinton et du pastrami … Matthew Modine est très drôle en coiffeur riche à millions arborant une coupe à la Warhol, Bob Hoskins parle avec un débit de mitraillette, Willem Dafoe (Ray Ruby) nous gratifie de diverses grimaces (Il a perdu son ticket gagnant, une de ses stripteaseuses est enceinte,etc).
J’ai lu que Ray Ruby serait l’alter ego du réalisateur, et que le show serait un miroir du cinéma indépendant. Soit…La conclusion serait donc qu’il faut gagner de l’argent à la loterie pour que le spectacle continue ?

Peu importe la fin, plutôt heureuse, le spectateur est pris dans une sorte de boucle spatiotemporelle (on perd d’ailleurs la notion de jour et de nuit sous les néons du club).
Cette ambiance m’a plutôt fait rire ou sourire, mais certains spectateurs pourront ne pas apprécier le spectacle, et regretter  »leur »Abel Ferrara.

20120206-135520.jpg


*  »Go go tales » est disponible en DVD, sans langue française, en import chez Amazon.fr.
** Le film a été présenté au dernier festival de Cannes. Sortie officielle au cinéma le 8 février 2012.

MAJ décembre 2012 : Le studio Capricci  a  récemment édité le DVD  de « Go Go Tales » en VO avec des sous-titres français.  

Cliquez sur l’image ci-dessous pour en savoir plus !

2 commentaires en réponse à Go Go Tales – Abel Ferrara (2007)

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>