[Critique et concours] Detachment de Tony Kaye

20120112-141111.jpg

Un film de Tony Kaye
avec Adrien Brody, Lucy Liu, James Caan, Christina Hendricks, Sami Gayle, Betty Kaye…

Festival de Tribeca 2011
Festival de Deauville 2011 – Prix de la Révélation Cartier, Prix de la Critique Internationale
Festival 2 Valenciennes 2011 – Grand Prix, Prix du Public

Au cinéma le 1er février 2012

Edit 22/01/2012 : nous avons déjà nos 5 gagnants pour l’invitation au cinéma, mais il reste les affiches à gagner !

Les gagnants des places de cinéma sont :
phenicia – F1 – paquerette – Laetitia Coudour -matth63

(Mise à jour du 31 décembre 2012)
Les gagnants des affiches sont :

Tom Aguillon, mimisol 77, Jerry2505 et Vincent.
Une affiche cherche toujours son gagnant !

Synopsis :

Henry Barthes est professeur remplaçant. Il est muté pendant trois semaines dans un lycée difficile de la banlieue new-yorkaise.

Lui qui s’efforce d’être toujours détaché, va voir sa vie bouleversée par son passage dans cet établissement…

Avis

Le film m’a bien plu, malgré quelques petits défauts.
J’ai été particulièrement sensible à la description du système d’éducation américain (dont on comprend qu’il est guidé par des raisons économiques) et au jeu des acteurs.

Ayant travaillé dans le milieu enseignant, en France et à l’étranger, je connais donc un peu l’envers du décor : forcément, ce film m’a particulièrement « parlé ». Et je pense qu’il interpellera les enseignants en poste ou en formation.
En tout cas, plus qu’ « Esprits Rebelles » auquel il sera comparé. Quant au « Cercle des Poètes disparus », l’époque et les problèmes n’étaient pas les mêmes.

Cependant les autres thèmes abordés sont assez universels : malaise dans la famille, perte des repères chez les jeunes, enfance malheureuse, déprime, …

Et c’est là que le bât blesse un peu : le film brasse des nombreux sujets douloureux, qui explique le spleen d’Henry. Ici le professeur traverse une crise existentielle, mais aussi ses collègues, les élèves…
Et trop d’émotions tue l’émotion, à mon avis.
Le film est cependant rempli de bonnes intentions, et la réflexion sur l’attachement, l’investissement personnel est très intéressant, cela confine presque à une démarche philosophique chez le personnage principal.
Peut-être que la relation la mieux décrite est celle de la jeune prostituée avec Henry, parce que c’est celle qui s’avère être la plus constructive (ou moins destructive, question de point de vue).

Adrien Brody est un excellent interprète, il a vraiment l’air d’être à bout tout le long du film. Les deux jeunes filles Betty Kaye ( fille du réalisateur) et Sami Gayle (qui ressemble beaucoup à Emma Watson !) sont très bien aussi. Le reste du casting est impeccable.

Au niveau de la forme, Detachment est très stylé et travaillé. Le film comporte quelques plans de dessins animés, des images oniriques, de vrais /faux entretiens avec des enseignants. J’ai pensé au type de films de Mike Mills (Beginners) ou de Miranda July (the Future).

Et au milieu de tout cela, on trouve des références à la littérature : citation de Camus en ouverture du film* qui est à l’origine du titre : « Et jamais je n’ai senti, si avant, à la fois mon détachement de moi-même et ma présence au monde. »(NOCES, le vent à Djémila »), lecture de La Chute de la maison Usher (The Fall of the House of Usher) .
N’oublions pas que Tony Kaye est le réalisateur d’American History X , et qu’il vient du monde des clips musicaux : certaines images sont donc « léchées », comme dans un clip. J’ai trouvé le résultat plutôt réussi.

En résumé : Detachment est un film qui prend le risque de ne pas plaire, afin de mieux marquer les esprits et d’imposer un style. A ranger dans la catégorie « claque ». Un film qui vous fera réagir ( bien ou mal) : impossible de rester détaché !

Les lots

Pour ce jeu concours, Les écrans de Claire, en partenariat avec Le K et Pretty Pictures vous proposent de gagner :

5 affiches du film (voir plus haut)

5 invitations pour 2 personnes pour voir le film dès sa sortie (1er février) !

Pour gagner, il suffit de répondre à la question suivante en commentaire.
Pour ne louper aucun concours, je vous propose de devenir fan de ma page sur Facebook.

Ceux qui sont déjà fan (et je vous en remercie), je le sais, vous pouvez donc sauter cette étape !

La question :


Lors de quel festival français DETACHMENT a- t-il obtenu le Prix de la Critique Internationale en 2011 ?

Le jeu a lieu dès la publication du billet jusqu’au 30 janvier minuit.
Les 10 gagnants seront avertis par e-mail.Les 5 premiers gagnants recevront chacun 2 places de cinéma pour le film Detachment, les 5 suivants recevront une affiche du film.
Une participation par foyer, toute réponse incomplète ne sera pas prise en compte – pour les habitants de France métropolitaine seulement. Vos coordonnées ne seront pas conservées. Le distributeur enverra les lots aux gagnants.

11 thoughts on “[Critique et concours] Detachment de Tony Kaye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *