DVD – Quitte-moi… si tu peux !

DVD Amazon

Serious Moonlight (2009 film)

Image via Wikipedia

Le titre original de Quitte-moi… si tu peux !  est Serious Moonlight

USA – 2009

Réalisation  : Cheryl Hines

Avec Meg Ryan,Timothy HuttonJustin LongKristen Bell

Éditeur et distributeur : Seven7

Durée : 85 min.

Synopsis

Ian (Timothy  Hutton) veut quitter sa femme pour une autre (Louise alias Meg Ryan), mais cette dernière s’en rend compte et l’en empêche en le ligotant dans les toilettes. Arrive Sara (Kristen Bell, décidemment abonnée à ce prénom), la maitresse de Ian. Et un jardinier cambrioleur…

AVIS 

En voilà une étrange thérapie de couple !

Attacher son conjoint, se crier dessus et se faire insulter, se faire cambrioler …

Où est la Meg Ryan de Quand Harry rencontre Sally  ? Ici c’est une  avocate hystérique (enfin au début …) qui martyrise Timothy Hutton. Meg et Tim ont déjà joué une « rom com » ensemble : French Kiss.

Le scénario est signé Adrienne Shelly et le film lui est dédié. Celle-ci s’est en effet éteinte à l’âge de 40 ans, len  2006, assassinée  à son domicile par  l’ouvrier qui effectuait des rénovations dans l’appartement placé juste en dessous de celui occupé par elle et son mari.  Adrienne Shelly avait réalisé et joué aux côtés  de Cheryl Hines, le  joli   « Waitress » ( sorti en 2007 ).

Et Cheryl Hines a décidé d’adapter le scénario de son amie qui avait même écrit les paroles de la chanson qu’interprète  Meg Ryan. Mais le résultat n’est pas aussi réussi que Waitress. Peut-être parce que le  huis clos – règlement de compte aurait mieux convenu à une pièce de théâtre.

On pense à la Mégère apprivoisée  ou à la Guerre des Rose pour le thème.

Il s’agit d’amour mais aussi de haine, de scènes de ménage. Et puis le thème du cambriolage et de la violence ne prête pas forcément à rire. (On est loin de Home Alone.,  plus proche de Panic Room).Il y a des défauts de rythme, le huis clos  dans la salle de bain dure  très voire trop longtemps, et la fin est expédiée ! Une fin tronquée, à vous de l’interpréter et de compléter les points de suspension …

Mais si le film a des défauts, il a aussi des mérites. Ce n’est pas un chick flick à l’eau de rose. La crise du mariage va loin, très loin. Si le personnage masculin (que Timothy Hutton rend intéressant) a une aventure, on sait pourquoi, et pourquoi sa femme est devenue ce qu’elle est… On découvre que c’est dans les périodes de crises que l’amour peut revenir… Comme quoi les emmerdes, ça rapproche.

 La bande-annonce pour terminer ( une fois n’est pas coutume ) cette critique.

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>