[Avis] Limitless de Neil Burger

Voici mon avis sur Limitless,  une adaptation d’un roman de science fiction écrit par Alan Glynn, avec Bradley Cooper, Abbie Cornish et Robert De Niro. Que feriez-vous si une pilule pouvait changer votre vie, vous rendre riche et puissant ?

Limitless

L’affiche de Limitless (Photo credit: Wikipedia)

 

Synopsis

« Eddie Morra (Bradley Cooper), écrivain raté qui vit à New York City, vient de se remettre d’une séparation difficile avec sa petite amie. Un jour Eddie rencontre son ex-beau-frère Vernon, il lui explique ses difficultés d’écrire son prochain livre. Alors Vernon lui donne une drogue, NZT-48 en lui disant qu’il s’agit d’une nouvelle drogue censée décupler les facultés intellectuelles. (…) »

[extrait de Wikipédia]

Bradley Cooper dans LIMITLESS.© Gaumont

Critique

« Very good trip »

Dès le superbe générique, c’est la claque ! Limitless est un thriller aux effets clipesques – servant à faire vivre au spectateur l’euphorie du personnage principal interprété par Bradley Cooper (lorsqu’il ressent les effets du NZT). Et ça marche (le film, pas le NZT qui n’existe pas) !

Cover of

Cover of The Dark Fields

De la SF qui pourrait devenir réalité ? 

Au moment où on apprend qu’une pilule peut effacer les mauvais souvenirs comme dans Eternal Sunshine  of the Spotless Minds de Michel Gondry,  Neil Burger adapte le roman The Dark Fields d’Alan Glynn, sorti en 2001.  Le roman a été rebaptisé Limitless pour se rapprocher du film… Et dire que les droits ont failli être achetés par un réalisateur français, on se demande ce que  ça aurait donné, même si l’histoire est assez universelle.

Ici, il ne s’agit pas d’effacer, mais plutôt de révéler et stimuler les capacités intellectuelles du cerveau. Eddie Morra ne peut résister à cette tentation et se retrouve pris au piège. Schéma « classique » du personnage qui devaient dépendant à une drogue,  mais aussi au succès et  à l’argent, avec des accents faustiens. Au départ, Eddie n’a pas d’ambition, il déprime … On voit le personnage évoluer, prendre de l’assurance, se transformer physiquement… Mais on voit aussi ses valeurs morales décliner, on le voit malade ou capable de grande violence.

L’acteur Bradley Cooper a peut-être trouvé le rôle de sa vie. Lui qui est en train d’adapter Hyperion pour en faire un scénario, qui triomphe dans Very Bad Trip 2… Cooper  interprète un excellent Eddie Morra, du paumé mal coiffé au playboy super intelligent et cynique.

Il a pour partenaire Robert de Niro, ce qui n’est pas rien : De Niro interprète un homme d’affaires surpuissant et un peu louche, et ça lui va très bien !

Abbie Cornish  joue la petite amie d’Eddie et son personnage – quoi que  bien moins présent à l’image que celui d’Eddie – est intéressant. Rappelons que l’australienne Abbie Cornish, en plus d’être un sosie de Nicole Kidman, est un vrai caméléon : elle peut  jouer des rôles physiques à la Sucker Punch comme des rôles romantiques et costumés (Bright Star de Jane Campion sur la vie de John Keats.)

Je ne révélerai rien du twist final. La fin vaut le coup et peut-être interprétée de différentes façons. En fin de compte, le message  sur cette drogue – qui n’existe pas heureusement – est assez ambigu.

Ça, c’était pour le message » moral » du film, s’il y en a un… Parce que ce qui importe quand même, c’est le thriller. Eddie se met dans des situations pour le moins inconfortables, et violentes, va-t-il s’en sortir et survivre ?

Bande-annonce VOST

***

Pour aller plus loin

  • Le livre :

 

 

 Limitless


un film de Neil Burger

avec Bradley Cooper  (Eddie Morra), Robert De Niro ,  Abbie Cornish …

Date de sortie cinéma : 8 juin 2011

Durée : 1h45

9 commentaires en réponse à [Avis] Limitless de Neil Burger

  • phoebe  dit:

    merci pour ce concorus je tente ma chance car j ai lu le livre et j aimerais voir le film

  • orlane  dit:

    merci pour ce concours je tente ma chance car j ai lu les critiques et ce film a l air pas mal

  • caladois  dit:

    je veux voir ce film car j’adore les thrillers et la palette d’acteurs est époustoufflante ! Je n’ai pas lu le roman malheureusement ! Merci pour ce jeu

  • Claire Fayau (legenoudeclaire)  dit:

    Bravo à Phoebe, Orlane et Caladois : vous avez gagné !
    Je vous envoie un message pour vous demander votre adresse postale, afin de vous envoyer l’invitation pour 2 personnes.

  • sternelle  dit:

    sauf que phoebe et orlane = meme personne …. j’ai failli me faire avoir sur mon blog à mon jeu concours

    • Claire Fayau (legenoudeclaire)  dit:

      Merci d’avoir signalé ce « souci ». Je ne pouvais pas le savoir car on ne m’ a pas donné le même nom et ni la même adresse (et même pas la même ville) – mais tout de même le même département- c’est vrai que les 2 comm se ressemblent.

  • sternelle  dit:

    T’inquiète pas, c’est juste que j’ai tilté car orlane dans l’adresse mail donné pour phoebe….et en faisant des recherche j’ai vu que l’adresse email de phoebe a aussi été donné dans d’autre jeu pour vdumor et que l’adresse email d’orlane et rattaché a un comtpe twiiter de pseudo vdumor compliqué bref…
    N’en parlons plus j’ai tilté par hasard !

    as-tu vu le film la conquete ? j’étais venu pour ca à la base .Il passe au ciné cette semaine chez moi, j’hesite ….

  • Claire Fayau (legenoudeclaire)  dit:

    Bonjour ,
    je crois que tu as trouvé le lien sur « La conquête » , mais je le rajoute tout de même au cas où. J’ai aimé, et les personnes qui ont vu la Conquête m’ont contactée ou ont écrit un avis positif.Après, c’est à toi de voir…
    N’hésite pas à ajouter un commentaire sur mon article:
    http://legenoudeclaire.wordpress.com/2011/05/27/avis-la-conquete-xavier-durringer-plus-vrai-que-nature/

  • Vincent  dit:

    Je trouve qu’il n’y a que Bradley Cooper à sauver de ce film très con.

    A part ça on t’invite sur ASBAF pour découvrir la première critique (de Limitless) dont vous êtes le héros : http://www.asbaf.fr/2011/06/limitless-la-critique-dont-vous-etes-le.html

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>