Océanosaures 3D à la Géode (retour-MAJ)

[slideshow]

Film écrit et réalisé par Pascal Vuong et Ronan Chapalain, «Océanosaures» est le premier documentaire français réalisé en 3D relief pour le grand format. Le titre original : Sea Rex 3D, Journey to a Prehistoric World. Un film produit par N3DLAND Productions. Où le voir : à la Géode !

L’histoire

Alors qu’elle visite un “paleoquarium”, Julie, une jeune étudiante, fait la rencontre d’un personnage aussi étrange qu’érudit.
Celui-ci va lui décrire l’évolution de la vie sur Terre et lui faire découvrir les reptiles marins qui peuplaient les mers 200 millions
d’années, à l’âge du Mésozoïque.
Ce film fait découvrir l’Elasmosaurus et son cou de 7 mètres,l’Ophthalmosaurus et son œil géant, le gigantesque Shonisaurus et ses 21 mètres de longueur mais aussi deux des plus impressionnants prédateurs marins de cette époque : le Liopleurodon et le Mosasaure.
Au cours de cette visite, des scientifiques spécialistes des reptiles marins interviennent de manière inattendue et imagée, pour expliquer aux spectateurs les spécificités de ces Dinosaures marins. (in DP)

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=fNCFgd4T-g8]

Mon avis suite à l’avant-première fin janvier

Cinq années de travail ont été nécessaires pour réaliser ce documentaire de 40 minutes.

Un travail qui porte ses fruits puisque Océanosaure 3D, en plus d’être le premier film documentaire français en 3D, est un très bon support éducatif, et un film divertissant.

L’originalité vient du fait que, pour une fois, il n’est pas questionde T-rex ou autres dinosaures terrestres mais des plus méconnus reptiles marins.

Les deux français Pascal Vuong et Ronan Chapalain ont donc réussi un coup de maître avec ce pionnier de l' »edutainement » vendu et diffusé dans une quinzaine de pays (pour le moment).

Même si l’on s’y connait peu (ou pas du tout) en préhistoire ou en paléontologie, cedocumentaire nous fait voyager à travers le temps – de l’apparition de la vie sur Terre jusqu’à l’extinction des dinosaures…et l’apparition des hommes.

Le film ne se contente pas d’aligner les images 3D qui ici sont totalement justifiées : on se rend compte de la taille des monstres marins (à un moment, on entre dans la gueule de l’un deux)…
Une autre magnifique séquence, très poétique : lorsqu’un squelette de Rhomaleosaurus prend vie et se détache du mur du  National History Museum à Londres ou  il était attaché… Un clin d’oeil aux films US  « La nuit au musée » avec Ben Stiller?

Le plus d’ Océanosaure : le film fait preuve d’une réelle pédagogie. L’histoire de ces dinosaures marins s’articule autour d’une jeune étudiante en paléontologie qui découvre ces monstres des mers. On apprend en même temps qu’elle. Et on ne pouvait rêver meilleur professeur que le fantôme de Georges Cuvier.

Portrait de Georges Cuvier (1769-1832)[Cuvier]

Et pour rendre ce documentaire encore plus éducatif, les deux cinéastes ont recueilli les explications de nombreux scientifiques et les ont portées à l’écran.
Ainsi le film a été réalisé en étroite collaboration avec le Muséum National d’Histoire Naturelle, avec comme consultante Dr Nathalie Bardet (CNRS) et d’autres spécialistes à travers le monde – tous incarnés par des acteurs dans le film, et l’un par un squelette humain !

Une très bonne idée et une caution scientifique imparable. En effet, au début du projet, les réalisateurs n’avaient que très peu de documentation à disposition.
Enfin, en plus de la paléontologie, Pascal Vuong et Renan Chapalain racontent aussi comment les scientifiques du XIXème siècle – et surtout  Georges Cuvier – ont découvert l’histoire des dinosaures (et océanosaures*) et ainsi de faire comprendre aux hommes qu’avant l’être humain, il y avait eu une vie sur terre, grâce à l’étude de fossiles. Un vrai bouillon de culture et d’histoire que petits et grands apprécieront.

Lors de l’avant-première, Pascal  Vuong a confié que la devise de Jules Verne « Instruire et Divertir »était devenue celle de l’équipe de N3D Land Productions. Mission accomplie ! (D’ailleurs, le  nom de N3DLand Productions est un hommage au harponneur de 20 000 lieues sous les mers…)

Un voyage dans le temps qui sort de l’ordinaire, avec des effets spéciaux à couper le souffle.

NB:  la musique n’est pas mal du tout !

LIENS

Océanosaures 3D (SeaRex) a obtenu le prix UP3D de la meilleure stéréographie et le Prix du meilleur film de format spécial section Edutainment (Divertissement éducatif : programmes pour parcs à thème, muséographie, IMAX) à l’issue du festival DIMENSION 3 qui s’est déroulé  du 24 au 26 Mai 2011, aux Docks Pullman et Haussmann de la Plaine Saint- Denis.

* En anglais, les océanosaures sont des « sea rex ». Ne pas confondre avec les dinosaures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *