Remettre à neuf l’ancien : la nouvelle tendance cinématographique ?

The Lumiere brothers
Les frères Lumière via Wikipedia
Avatar, Toy Story  3… 2010, c’était l’année de la 3D. Pour le meilleur et pour le pire. Je ne reviendrai pas sur cette question ici…

Parallèlement à cette mode, l’industrie cinématographique mondiale semble porter un grand intérêt à la restauration/conservation/remasterisation de classiques.

 

***Retour de Flamme… L’émotion de voir des films sauvés de l’oubli !

Serge Bromberg, réalisateur, producteur et fondateur de Lobster Films, a créé  il y a quelques années les “Retour de Flammes”, des “cinéparties” un peu particulières : on  y voit des films muets agrémentés de musique en  livre. Des ciné-concerts, donc. Parfois c’est Serge himself qui assure  la partition au piano.

Lobster films édite des DVD : Retour de flamme, le coffret Chaplin (voir photo), Méliès, Charley Bowers, Charley Chase, Les Premiers pas du son et de la couleur…Un extrait de Jazz  Hot de Django Reinhardt (1939)  ici .

Dernière actualité  parisienne : Retour de flamme | Forum des Images

Des heures de spectacle intemporel ! Quel plaisir d’avoir pu découvrir le Lys brisé il y a quelques années aux Jardin du Luxembourg (dans le cadre de Paris cinéma). Un film que je croyais perdu, et que je souhaitais voir depuis un moment (surtout pour mon mémoire de  LLCE / cinéma américain). D’autant plus que Monsieur Serge Bromberg  est passionnant et passionné.

De plus, pour les 25 ans de la Géode, j’ai pu assister  à la séance  Retour de Flamme  3 D :  M.Bromberg a brillamment rappelé lors de la  soirée qu’il y a eu des  films en relief dès le début du cinéma. Louis Lumière a par exemple filmé l’entrée d’un train en gare en 3D !  En plus des commentaires , nous avons eu droit à des extraits de film rarissimes, et  à un petit ciné-concert ! Pour en savoir plus ( liste de films et  impressions sur la soirée, le billet sur le blog d’Ecran Noir).

*** The Film Foundation, la mémoire du cinéma

Jetez un œil à ce que fait The Film Fondation, la fondation de Martin Scorsese, qui a restauré Le Guépard de Visconti.
Cliquez ici  pour en savoir plus :
The Film Foundation sauve le patrimoine cinématographique mondial » Le Blog d’Ecran Noir


 

*** L’éditeur Carlotta

Je suis “fan” de Carlotta (saurez-vous retrouver la référence”hitchcokienne” de ce prénom ?). Leurs DVDs me permettent vraiment de voir des films restaurés et de parfaire ma culture cinématographique. Les compléments (ou bonus)sont très intéressants. Allez sur leur site et bénéficiez de véritable leçons de cinéma par des spécialistes, regardez des extraits…
A l’université Paris X, le cours de mon professeur de cinéma était centré sur le film noir et les films des années  20.
Ce n’est que plusieurs années après ce cours que je peux voir à loisir, et dans une image superbe, des classiques de cette époque comme L’Aurore (en deux versions, et avec plusieurs musiques d’accompagnement) ou City  Girl. N’oublions pas qu’on trouvera dans les bonus des DVD des films reconstitués à partir d’archives comme Four Devils de  Murnau,  ou La femme au corbeau de Borzage.

Cliquez ici pour voir le coffret Murnau. Ici pour le coffret Borzage

Je vous conseille aussi les films d’Allan Dwan (coffret ou vod) . Ce n’est pas tous les jours  que l’on voit Barbara Stanwyck échanger des répliques avec Ronald Reagan !
Ou encore The Devil and Daniel Webster de William Dieterle.

Dans un style plus “mélo”, et pour conclure, j’ai apprécié le Coffret Douglas Sirk, Partie 3 (- La Fille des Marais – Les Piliers de la société– Paramatta, bagne de femmes– La Habanera). Une découverte !

***

Côté français, Playtime de Jacques Tati a bénéficié d’un travail de longue haleine aussi bien pour le son que pour l’image (voir les bonus du DVD de 2002, Les Films de Mon Oncle /naïve vision). Dans le même esprit que Tati, les films de Pierre Etaix sont revenus à la vie cette année pour le plus grand plaisir des spectateurs, petits et grands.

***

C’est une tendance louable de restaurer et de sauver des films avec des techniques de pointe…  Saluons donc le travail de patience, de recherches et de manipulation technique qui nous permettent de sauver de l’oubli des œuvres. Vivement d’autres restaurations et initiatives en 2011 !

Au passage, je retransmets les vœux filmés de Lobster Films :

MAJ le 28/12/2010 : ajout d’une illustration(coffret Chaplin) + mise en forme.

1 commentaire sur “Remettre à neuf l’ancien : la nouvelle tendance cinématographique ?

Les commentaires sont fermés.