Harry Potter 7, 1ère partie : impressions en vrac

Voici mon avis sur Harry Potter et les Reliques de la Mort (première partie), film réalisé par David Yates, d’après le roman de J.K Rowling.

NB: Il s’agit des réactions « à chaud » et non d’une critique construiteCliquez ici pour la critique sur EcranNoir.fr

Synopsis (avec spoilers de l’épisode précédent):

Cette année, Harry a dix-sept ans et ne retourne pas à Poudlard. Avec Ron et Hermione, il se consacre à la dernière mission confiée par Dumbledore. Mais le Seigneur des Ténèbres règne en maître. Traqués, les trois fidèles amis sont contraints à la clandestinité. D’épreuves en révélations, le courage, les choix et les sacrifices de Harry seront déterminants dans la lutte contre les forces du Mal. 

Résumé via Audible ©2007 J.K. Rowling (P)2017 Pottermore
Une des affiches de HP7 (trouvée sur la page officielle Facebook) ©Heyday films – Warner Bros

ACCIO … AVIS : 

En résumé  (pour ceux qui ne veulent pas lire la suite par crainte des « spoilers » : L’ambiance, sombre, respecte le ton des deux films précédents et le livre. Heureusement, le film présente de nombreuses touches d’humour  et des moments  plus calmes. L’adaptation me semble fidèle, j’ai bien retrouvé les moments clés  de l’histoire (Je n’ai pas relu tout le roman depuis 2007 ). Un début de la fin qui promet un excellent final.

Ce que j’ai aimé le plus … et le moins

La grande nouveauté est que les héros ne font pas leur rentrée à Poudlard et quittent leur famille : ils sont en fuite, toujours en mouvement, et le spectateur leur emboîte le pas, comme le lecteur dans le livre.

Le trio ne peut pas faire autrement – comme le suggère Ron : « Le monde est devenu fou ».
L’école est finie. Terminés les problèmes d’ados ! Les héros doivent désormais se débrouiller seuls  dans leur lutte menée contre les forces du Mal.

Au fait,  les trois acteurs principaux de Harry Potter (Emma Watson, Daniel Radcliffe et Rupert Grint) sont plutôt bons ; certaines scènes, si elles avaient été mal interprétées auraient pu être un brin ridicules. [Attention spoilers  Harry à la mort de Dobby. Ron et sa jalousie, ou alors qu’il raconte qu’une « boule de lumière dans son cœur » l’a guidé vers Hermione.]

Autre moment qui aurait pu être un peu nunuche : une scène qui n’est pas dans le livre – Harry pour détendre Hermione, après le départ de Ron, la fait danser sur un air entendu  à la radio…

Heureusement qu’il  y a des moments calmes ou un peu « sentimentaux », parce que d’autres scènes sont plutôt terribles : morts, poursuites, tortures, interrogatoires, et déceptions. Voldemort et ses comparses cherchent Harry et une baguette pour le tuer, Harry  est à la recherche des Horcruxes pour détruire Voldemort… Cet épisode est donc une quête. Pas facile donc pour le scénariste de nous montrer cette quête sans le dénouement.

Finalement, ce que j’ai le moins apprécié c’est la musique (pourtant d’Alexandre Desplat) : un peu de trop de violons par moments, et puis c’est une musique de film … classique – je n’écrirai pas banale tout de même, parce que j’ai bien aimé celle du début du film accompagnant les adieux des trois héros à leur famille.
Je sais que mon avis diffère de celui d’autres critiques, mais je préfère nettement l’air composé par John Williams « tamdam tatadam « du premier Harry Potter. En trois notes de musique, toute la magie était là !

Mes moments favoris (spoilers)

  • La « multiplication des  Harry Potter », un bon moment au début du  film, drôle et bien filmé.
  • Le « camping » : coincés et en fuite dans des paysages magnifiques, les trois héros se cachent dans une tente pour détruire le médaillon et trouver les autres Horcruxes. Ce huis-clos n’est pas sans conséquence sur les relations du trio. Dans le livre, c’est un peu long ; dans le film, cela passe plutôt bien…
    L’alternance entre les scènes d’action pure et les moments de répit est assez bien respectée ; on ne s’ennuie pas pendant ces  2 heures 30 de film.
  • Visuellement, l’épisode de  la mare gelée où  se trouve l’épée de Gryffondor est magnifique. On ne peut s’empêcher de pencher à l’Excalibur de John Boorman. Le stress en plus : Harry  va – t-il mourir en plongeant pour récupérer l’épée, en restant coincé sous la glace ? On est en apnée (comme Harry) durant toute la scène jusqu’à l’apparition de Ron.
  • La bataille de Ron contre le médaillon (l’Horcruxe  qui révèle toutes ses peurs), est aussi superbe visuellement. On y voit  Harry –  très hardi – et  Hermione s’enlacer nus ! C’est le grand moment de Ron / Rupert Grint.(Parce que sinon dans le reste de la saga, il  joue un peu les second couteaux ou le blagueur ).
  • « Le conte des trois  frères » est une séquence animée …  On dirait du Tim Burton période L’étrange Noël de Mr Jack. Vitale pour le scénario (elle explique l’origine des Reliques de la Mort ), cette scène est  très poétique. La condenser aurait été une grave erreur, à mon avis.
  • Tout le passage se déroulant dans le Ministère de la Magie.
  • La scène finale – (ne lisez pas si vous ne voulez pas connaître la fin de la première partie ) – est tout simplement frustrante. Voldemort  ouvre la tombe de Dumbledore et  lui dérobe sa  baguette. Il fixe le visage du mort et  lance des éclairs avec la baguette …

Fin frustrante, oui, c’est le mot :  vivement la suite et fin de la saga. Les fans –  dont je fais partie – vont devoir patienter jusqu’en juillet 2011 pour voir la fin. On a revu (ou aperçu) de vieilles connaissances et on a hâte de les retrouver cet été.

Harry Potter et les reliques de la mort : 1ère partie (Harry Potter 7.1)

Réalisé par : David Yates

Acteurs : Daniel Radcliffe (Harry Potter) Emma Watson (Hermione Granger) Rupert Grint (Ron Weasley), Ralph Fiennes (lord Voldemort), Clémence Poésy (Fleur Delacour).. mais aussi  Michael Gambon, Alan Rickman, Helena Bonham Carter, Helen McCrory, Robbie Coltrane, Matthew Lewis, Tom Felton…

Etats-Unis – 2010 – distribué par Warner Bros

Durée : 2h35

  • Film tous publics avec avertissement et déconseillé aux moins de 10 ans lors de sa diffusion à la télévision.

2 commentaires sur “Harry Potter 7, 1ère partie : impressions en vrac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.